Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > Je m'intéresse à l'histoire des sites judiciaires > Le palais de justice de Rouen s'orne de nouvelles chimères

07 juillet 2011

Le palais de justice de Rouen s'orne de nouvelles chimères

En ce début juillet, les badauds qui flânent autour du palais ont été intrigués par des bruits de marteaux et par de la poussière de pierre au pied des murs ...   ils ont pu assister  à la naissance, sous les doigts d'habiles sculpteurs de pierre, de bien "jolies" chimères, expressives et grimaçantes, et qui semblent prêtes à bondir ...

A partir de blocs restés en attente depuis des mois, Messieurs Fabre et Barbier, des ateliers Mainponte, ont continué le bestiaire fantastique des façades du palais, au gré de leurs humeurs .

En partant du bloc,

bloc de calcaire, crédit-photo C. Husson-Lefebvre

à l'aide du ciseau gradine et du ciseau méplat,

M. Fabre maniant le cisau gradine, crédit-photo C. Husson-Lefebvre

et M. Barbier, des ateliers Mainponte, crédit-photo C. Husson-Lefebvre

 

le tour était joué !

rue St Lô, chimère, crédit-photo C. Husson-Lefebvre

 

Des sculptures végétales ont aussi été restaurées, telle ce crochet en feuille de chou rue Eugène Boudin.

rue Eugène Boudin, crochet feuille de chou, crédit-photo C. Husson-Lefebvre

La pierre utilisée ? du calcaire, de St Leu ou de St Maximin, pierre très présente au château de Versailles, pierre très grasse et très fine, idéale pour les greffes opérées sur nos vieux murs (et qui vieillit bien, parait-il).

Les habitués du palais auront à vivre avec ces nouvelles compagnes, espérons qu'elles sauront les faire rêver ...

 

pied de page